L’info, en direct du 1500 m de Rio, a fait le tour du web. Si la performance des athlètes algériens, Abdellatif Baka, Tamiru Demisse, Henry Kirwa et Fouad Baka mérite d’être saluée – ils ont battu le record du monde (3’50) de Matthew Centrowitz – dans les faits, c’est un peu plus compliqué. En effet, tout s’explique par le sprint final comme l’explique Florian Gaudin-Winer, rédacteur en chef d’Athlétisme Magazine*. Lors des compétitions olympiques, les athlètes se préoccupent davantage de leur place sur le podium que… du chronomètre ! Aussi, ils se jaugent les 1 100 premiers mètres, courant à une vitesse inférieure à leurs capacités et ne produisant d’accélération que dans la dernière minute. La course de la catégorie dite « T13 » (malvoyants), elle, est moins tactique et se déroule à une vitesse plus régulière, soutenue du début à la fin. Difficile donc de comparer les deux performances. Il n’empêche : à Rio, les jeux paralympiques nous ont offert des victoires magnifiques, 28 médailles dont 9 en or… En attendant une autre victoire : celle qui réunira, dans le même temps, les jeux olympiques et paralympiques.
Source : Europe 1

Malvoyants et plus rapides que les valides ?

2 avis sur « Malvoyants et plus rapides que les valides ? »

  • 18 novembre 2016 à 22 h 22 min
    Permalien

    Super intéressant pour touts les enfants en situation handicap moi j’ai une jeune fille handicapé qui demande de vivre comme un enfant normal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.